l'attentatL'attentat - Yasmina Khadra


Tout commence par un attentat suicide dans un restaurant de Tel Aviv. Des dizaines de personnes blessées, mutilées ou mourantes sont envoyée vers l'hopital ou opère le docteur Amine. Ce chirurgien arabe naturalisé israélien, s'emploie alors pendant des heures durant à sauver et 'réparer'  les victimes. Après plusieurs heures de travail acharné, il rentre chez lui se reposer. Son repos sera de courte durée. Il est rappelé à l'hôpital pour identifier le corps de sa femme qu'il croyait partie chez sa grand mère pour quelques jours. Les restes du corps de Sihem ne laissent pas tellement de place au doute, c'est elle le kamikaze.

 

Cela fait plusieurs jours que j'entame des romans sans vraiment être emballée... Et c'est là que je tombe par hasard sur L'attentat de Yasmina Khadra, propriété de mon cher et tendre. Bonne pioche! Dès les premières pages on est pris par l'histoire et on ne lâche ce livre qu'une fois terminé. La narration est simple (mais qualiteuse!!), aisée et très bien menée, ce qui nous plonge directement dans le sujet principal de ce roman 'comment accepter l'inaceptable'. Le narrateur, Amine et littéralement atterré quand on lui annonce que sa femme est un kamikaze. Comment accepter que celle qu'il aime et chérit depuis 15 ans, cette femme si joyeuse et bien intégrée ai pu en arriver là : ce faire exploser au milieu d'innocents, d'enfants, devenir un soldat de l'Intifida. C'est alors que commence sa quête de vérité. Il décide de retracer les derniers jours de son épouse pour tenter de comprendre son geste. Il veut découvrir qui l'a endoctriné, et surtout pourquoi n'a t-il rien vu, rien soupçonné.

Yasmina Khadra, aborde intelligemment la dure réalité du conflit israélo-plaestinien, avec subtilité et sans parti pris. Le récit est violent (dans les actes, les émotions..) mais juste et précis (comment peut-on dire autant de choses en si peu de pages?!!). Il choisi d'aborder cette triste guerre par le biais d'un homme, un arabe qui aveuglé par son ascension social et son désir d'intégration ne voit plus la détresse de son peuple et la violence qui en découle.

 

"En une fraction de seconde, le ciel s'est effondré, et la rue, un moment engrossée de ferveur, s'est retrouvée sens dessus dessous. Le corps d'un homme, ou bien d'un gamin, a traversé mon vertige tel un flash obscur. Qu'est ce que c'est?... Une crue de poussière et de feu vient me happer, me catapultant à travers mille projectiles. J'ai le vague sentiment de m'effilocher, de me dissoudre dans le souffle de l'explosion..."

 

L'attentat -Jasmina Khadra - 246 page - Pocket