rk_01_traqueeRebecca Kean 1 - Traquée - Cassandra O'DONNELL

Nouvelle-Angleterre, Burlington... Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des Etats-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...

 

 Alors oui le titre et la jaquette (oui là on peut parler de jaquette)  fichent un peu  les jchtons, mais je vous assure que la saga Rebecca Kean est plutôt bien fichue.

Bon ok, à la lecture des clinquantes premières pages j'étais assez perplexe. Il faut dire que je venais d'enchaîner  le Fils de Meyer et 22/11/63 de S.King, deux excellents romans au style impeccable et  en comparaison l'écriture de Cassandra O'Donnell parait un peu simpliste voir fadasse. Mais très vite l'action débordante de ce premier tome vous alpague pour ne plus vous lâcher.

Ce roman d'aventure est peuplé de loups garous, vampires, potionneuses et autres démons qui vivent plus ou moins paisiblement aux yeux et à la barbe des humains. L'héroïne est plutôt sympathique et dépourvu de toute minauderie ce qui n'est pas pour me déplaire, et les mecs sont beaux, forts et délicieusement dangereux . Bref un roman Bit Lit par excellence (cela sera donc sans vous messieurs).

En fait il faut voir Traquée comme un divertissement bien sympatoch', c'est super facile à lire et  assez bien  ficelé. Alors non cela ne casse pas trois pattes à un canard (contrairement à Morsures de Kelly Amstrong que je trouve nettement mieux écrit)  mais parfois cela fait un bien fou de déconnecter son cerveau et de se laisser porter.

'Je me demandais si je devais rouler ou non sur le cadavre. De toute façon, je ne pouvais pas le contourner. La route bordée par les arbres état trop étroite et il était allongé en plein milieu de la chaussée. Mais ce n'est pas parce que qu'on a pas le choix que ça rend les choses plus faciles. On a beau tenter de se convaincre qu'une voiture ne peut pas causer de dommages à un mort et qu'il est plus simple de l'écraser que de le déplacer, on a quand même du mal du mal à appuyer sur l'accélérateur. Putain d'éducation'

 

Rebecca Kean -1 - Traquée - Cassandra O'Donnell - 474 pages - J'ai lu.