imagesCAXN1XZ5Morsures-Kelley Armstrong

 Elena n’est pas une jeune femme comme les autres (oh que non !), elle a quitté New-York pour Toronto où elle s’obstine à vivre une vie ‘normale’ avec le gentil et attentionné Philippe. Oui parce qu’Elena est un loup-garou, alors métro-boulot-dodo ça ne va pas forcément de soit…surtout quand elle doit quitter son appartement au bon milieu de la nuit pour procéder à sa mutation. Mais voilà que plusieurs mois (ou années je sais plus trop) après son départ Jérémy, son alfa (chef de la meute) lui demande de revenir à New York lui précisant que la situation est critique et que son clan a besoin d’elle.

 

Oh Keeeelleeeeeeeey merci ! (Et Merci  Brize aussi !) pour ce roman que j’ai dévoré! Commençons par mettre les points sur les i. Morsure est un roman pour nous les filles. En effet, même si les passages liés aux loups-garous, au fonctionnement de la meute, et à la traque des Cabots (des loups-garous très mal élevés) sont vraiment très bien écrits et qu’ils plairaient sans aucun doute aux garçons, il faut aussi prendre en considération la bestiale histoire d’amour entre Elena et Clay (hum miam miam Clay), qui je pense fera beaucoup moins d’émules auprès de la gente masculine.

 

Pour ma part Morsure m’a enchanté, il faut dire que j’adore les histoires de loup-garou, de vampires et autre fantômes (et les films avec des requins aussi), mais mon plaisir fût total grâce à la romance tourmentée et sans mièvrerie de nos deux héros (même si les hésitations de l’héroïne m’ont parfois un peu agacées). Kelley Armstrong réussi la difficile tâche d’être aussi à l’aise pour l’action que pour la romance. Et ce n’est pas chose facile, souvenons nous de Stephenie Meyer et de son insipide saga Twilight qui a dû faire se retourner Dracula dans sa tombe. Bon une similitude tout de même entre ces deux romans, les loups-garous de Morsure ne s'attaquent pas non plus aux humains (sauf les méchant Loups Garou of course*) et apprennent à contrôler leurs instincts. J'imagine que de cette façon le lectorat - qui rappelons-le est essentiellement composé de personnes appartenant à l'espèce humaine - peut ainsi éprouver sympathie et compassion vis à vis de nos protagonistes. Pfffffffff pauvres bêtes, il faut bien qu'ils se nourrissent, comme si nous ne choisissions que les plus vils lapins et les agneaux les plus abjects pour remplir nos assiettes... Hypocrites!!!! Mais là je m'égare.

 

 * en anglais dans le texte

 

'Les membres de la Meute ne comprenaient pas pourquoi j'avais choisi de vivre parmi les humains. Ils n'y comprenaient rien car ils étaient pas comme moi. En premier lieu, je n'étais pas née loup-garou, contrairement à la plupart d'entre eux qui sont venus au monde avec ce sang dans les veines et connaissaient leur premier Mutation en atteignant l'âge adulte. L'autre façon de devenir loup-garou est d'être contaminé par morsure. Très peu de gens y survivent. Les loups-garous ne sont ni stupides, ni altruistes. S'ils mordent c'est dans l'intention de tuer. S'ils mordent et échouent, ils traquent leur proie pour achever le boulot. Simple question de survie.'

 

Morsure - Kelley Armstrong - 536 pages - Editions BILT LIT