gurb Sans nouvelles de Gurb - Edurado Mendoza

Deux extraterrestres arrivent sur Terre pour étudier le comportement humain. L'un d'eux, Gurb, est envoyé en mission de reconnaissance sous l'apparence de Madonna, le second (dont nous ne saurons pas le nom) reste au vaisseau en attendant son retour. Mais voilà les heures passe et il est toujours 'sans nouvelles de Gurb'. Il décide alors de partir à sa recherche dans la ville de Barcelone. Pour ce faire, il adoptera apparences et coutumes des être humains et découvrira ainsi tous les paradoxes, la bêtise et la complexité de l'Homme moderne.

Je vous vois venir. Vous vous dites, "et bien plus ça va plus les résumés sont brefs"... Et bien figurez-vous que c'est un parti pris Messieurs-Dames! Ce blog n'a pas pour vocation de vous faire une concise mais pertinente analyse des œuvres que je lis, d'autres le font bien mieux que moi (voir liens sur la colonne de droite par exemple). J'espère juste de temps en temps vous donner envie de lire un livre que j'ai apprécié et cela sans trop vous en révéler sur l'histoire. Bah oui avec un court résumé et mon admirable-irréfutable-redoutable sens critique vous êtes parés pour choisir vos prochaines lectures! Fin de ce très intéressant aparté, nous pouvons donc revenir à nos moutons.

A la lecture des  toutes premières pages j'ai eu un peu peur que la forme de 'Sans nouvelles de Gurb' me dérange ou tout du moins me lasse. En effet, Eduardo Mendoza choisi le journal intime ou plus exactement le carnet de bord pour nous décrire les tribulations cet extraterrestre (qui soit dit-en-passant n'est pas un martien, c'est presque une insulte pour lui, mais cela me faisait un bon titre alors...) à la recherche de son compagnon. Et cela se révèle être un choix tout à fait judicieux (sans déconner Bichon?!, le mec a juste écrit des dizaines de livres  salués par la critique et le public et est considéré comme un des auteurs les plus représentatif de sa génération - dixit Wikipédia). Non seulement cela donne du rythme à cette histoire mais cela a également le mérite de nous faire accepter toutes les loufoqueries du personnage et des situations! Et croyez ce n'est pas une mince affaire ! Eduardo Mendoza réussi grâce à son humour à dresser un portrait de l'Homme moderne à la fois burlesque et désolant mais néanmoins bienveillant. Seul bémol à ce livre très rafraîchissant, mon manque de culture hispanique. En effet, lors de son périple notre E.T Anonyme revêt l'apparence de différentes personnalités espagnoles qu'hélas je ne connais pas. Et j'imagine que cela m'a privé de plusieurs sourires!

PS : Merci à Ysapaddaden-qui-lit-comme-elle-respire pour cette charmante découverte!

"14h20 Je trouve une boutique d'articles de sport ouverte; elle en vend rien en semaine, et c'est probablement la raison pour laquelle elle ouvre le dimanche pour louer des bicyclettes. Il s'agit d'un appareil dont la conception est très simple mais le maniement extrêmement compliqué, car il exige l'usage simultané des deux jambes, à la différence de la marche à pied qui permet de laisser une jambe au repos pendant que l'autre avance. [...]

15h00 Comme la rue offre une pente accentuée, le parcours à bicyclette se subdivise en deux parties bien distinctes, à savoir: a) la descente, b) la montée. La première partie (la descente) est un plaisir; la seconde (la montée) est une torture. "

Sans nouvelles de Gurb - Eduardo Mendoza - 171 pages - Editions POINTS